jeudi 30 avril 2015

Galettes à l'Origan sauvage (Végétarien)

Aujourd'hui, je vous propose des Galettes à l'Origan sauvage (Végétarien) :



Comment faire des galettes végétariennes ?



Pour l'instant, il n'y a réellement que les plantes sauvages comestibles qui poussent dans mon jardin. (sauf quelques Blettes, des radis, de la Mizuna, de la Roquette, différentes sortes de chou...)

Consoude, orties, pissenlits, pimprenelle, origan sauvage... me donnent l'occasion de faire de bons petits plats, pleins de saveurs !

J'essaie de les cuisiner de façons diverses et variées.

Dans un des livres de ma bibliothèque, j'ai trouvé une recette de Galette. Bien sûr, comme à mon habitude, j'ai changé quelques ingrédients.

Ce livre s'intitule : "Glaner en Picardie-Nord-Pas-de-Calais", de Hubert Lévêque, un naturopathe, dont j'ai suivi 2 de ces stages d'une journée. Cela m'a permis d'en savoir plus sur les plantes sauvages comestibles et les algues...

Pour ma recette, j'ai utilisé de l'Origan sauvage.

Ingrédients : 

- 180 g de farine de blé bio
- 60 g de farine de maïs bio
- 4 oeufs de mes canes
- 500 ml de lait de soja bio, rallongé à l'eau pour finir la bouteille (dans la recette initiale, il n'y a que de l'eau)
- quelques feuilles d'origan sauvage
- 1 bonne cuillère à café de paprika bio
- 1 pincée de Piment d'Espelette
- sel





Dans ma spirale d'aromatiques, je suis allée cueillir de l'origan sauvage.







Je suis allée cueillir dans ma serre de la roquette, pour accompagner mes galettes.







Voilà le résultat de ma cueillette.








Dans un saladier, j'ai mis mes farines et mes épices.








J'ai ajouté mon lait de soja, rallongé à l'eau.
J'ai bien fouetté.







J'ai ajouté mes oeufs.








J'ai bien fouetté de nouveau.








Après avoir lavé et émincé finement l'Origan, je l'ai ajouté à mon appareil à galette.
(Le point blanc au milieu de la pâte n'est pas un grumeau, c'est juste de la pâte collée sur l'objectif de mon appareil photo).





J'ai fouetté une dernière fois.
J'ai préchauffé ma petit poêle en fonte naturelle et écologique, qui ne nécessite aucune matière grasse.






J'ai versé ma pâte dans un pichet en inox.
C'est plus pratique pour la verser.




J'ai cuit mes galettes.







Elles sont bien dorées.
J'ai pu en cuire 25.







J'ai servi mes Galettes à l'Origan sauvage avec ma roquette lavée et assaisonnée.







Ces Galettes sont excellentes !
Elles ressemblent un peu à des pancakes mais elle ne contiennent aucune matière grasse. Les ingrédient sont très simples et interchangeables à souhait...








mardi 28 avril 2015

A vos agendas ! Rendez-vous ce vendredi 1er mai...

Si vous souhaitez me rencontrer, je vous invite à Méricourt, ce vendredi 1er mai.



Stand démonstration-dégustation



Lors du Marché aux Fleurs et Fête Médiévale, j'y tiendrai un stand démonstration-dégustation autour des plantes sauvages comestibles, des trésors pour la santé et pour les papilles.

Vous pourrez goûter 3 préparations. Je vous montrerai également comment confectionner facilement quelques plats...

Comme vous pouvez le voir sur l'affiche, de nombreux stands et animations en tout genre sont prévus. La journée s'annonce bien remplie et festive !

A bientôt peut-être !








lundi 27 avril 2015

Le Miso, un de mes ingrédients fétiches

Aujourd'hui, je vais vous parler du Miso, un de mes ingrédients fétiches 



Tout savoir sur le Miso




Le Miso est une pâte, souvent de couleur brun foncé (il peut être blanc et brun clair). plus il est foncé, plus il est riche en nutriments et plus il est salé. Il est fabriqué à partir de soja fermenté, accompagné parfois d'une céréale. Cette fois-ci, dans mes placards, j'ai du Miso au riz bio, de fabrication française. La fermentation peut durer de quelques semaines à quelques années.



Fabrication traditionnelle du Miso au Japon


Le Miso est un ingrédients de base de la cuisine japonaise. Les Japonais "traditionnels" en mangent tous les jours, généralement le matin, dans une soupe. Et, ils ont bien raison !

En effet, le Miso est un aliment-santé, un super-aliment. Il contient tous les acides aminés essentiels pour maintenir votre organisme en pleine forme. Il est notamment riche en vitamine B12 et en protéines, ce qui en fait un aliment incontournable pour les végétariens. 

Comme il est fermenté, il est riche en enzymes et apporte tous les bienfaits de la lacto-fermentation, excellente pour la santé. Toutes les vitamines sont conservées et la digestion est facilitée. Le Miso permet de soigner les troubles intestinaux comme la gastro ou l'acidité.

Il serait anti-cancer grâce aux isoflavonoïdes qu’il contient. Il permettrait d'éliminer de votre organisme les métaux lourds comme le plomb et le mercure.

Une fois le bocal ouvert, il se conserve 6 mois dans le réfrigérateur.

Le Miso sert à relever un plat et à faire la fameuse soupe Miso. Il a un goût assez prononcé et salé. 

Pour en conserver tous les bienfaits, ne le faites pas bouillir et ajoutez-le, de préférence en fin de cuisson, si possible. Pour ce qui est des proportions, cela varie suivant votre goût.

Son utilisation est facile. Il suffit de diluer le Miso dans un liquide.

Personnellement, j'en fais souvent des soupes. Avec les plantes sauvages comestibles (consoude, orties...) que j'ai dans le jardin en ce moment, c'est facile.





Je l'intègre également dans des sauces...




Le Miso peut remplacer le sel dans tous vos plats.

Tout est possible avec le Miso ! Ne vous en privez pas...








samedi 25 avril 2015

Porridge vitalité (Vegan)

Aujourd'hui, je vous propose un Porridge vitalité (Vegan) :



Comment faire du porridge ?




Pou le petit-déjeuner, je fais parfois du Porridge, à base de Flocons d'avoine et de lait d'amandes.

Avant, je le faisais le matin même, en faisant gonfler mes flocons dans le lait chaud. Mais, depuis que j'ai lu l'article d'André Roux, "L'avoine, bon pour le sommeil, la peau ... et la libido", publié dans la revue Bioinfo, n° 32 (disponible gratuitement dans les magasins bios), je procède différemment...

Dans l'encart de l'article, il est indiqué qu'il faut le faire tremper la veille pour le processus enzymatique. Comme ce n'est pas précisé dans l'article, je vous signale que ce trempage permet de "prédigérer" les flocons. ils seront ainsi plus digestes. De plus, les protéines contenues dans les flocons seront transformées en acides aminés, ce qui permet de les assimiler plus facilement.

Voici comment je procède :





La veille, je pèse 300 g de Flocons d'avoine bio.








J'ajoute 500 ml de lait d'amandes bio.
Je couvre d'une assiette et je laisse repose jusqu'au lendemain matin.






Voilà le résultat après la nuit de repos.








Les Flocons sont déjà bien tendres.
Il me suffit de les réchauffer, à basse température. Parfois, je dois ajouter un peu de lait pour éviter que cela ne colle.






Cette fois-ci, j'ai accompagné mon Porridge d'un peu de compotée de Rhubarbe de mon jardin, de pruneaux bios, de noix et de noisettes torréfiées et d'un peu de sucre Rapadura bio.





Cela fait un très bon Porridge vitalité !

D'ailleurs, les Flocons d'avoine se suffiraient presque à eux seuls : ce sont de vrais aliments-santé. Ils sont riches en minéraux (phosphore, manganèse, magnésium, fer, zinc, cuivre, sélénium, vitamines B1 et B5), en protéines, en acides gras essentiels et en fibres.
Ils seraient également consommables par les intolérants au gluten car ils ne contiennent pas de gliadine.




mercredi 22 avril 2015

La Grainothèque de Vendin-lez-Béthune sur France 5

Isabelle, ma jardinière en chef, va passer à la télé jeudi dans La Quotidienne de France 5, de 11 h 50 à 12 h.

Elle va y parler de graines et surtout de la façon de les reproduire. A également été filmée la Grainothèque de Vendin-lez-Béthune, mise en place à la Mairie à l'initiative d'Isabelle.





La Grainothèque permet d'échanger gratuitement des graines.

Elle favorise la reproduction et la libre circulation des semences (que du bio, par de F1 ni d'OGM !).

Elle entretient et développe la biodiversité et favorise notamment la conservation des variétés anciennes, bien adaptées à chaque territoire particulier.







lundi 20 avril 2015

Pâté végétal aux olives et aux tomates séchées (Vegan)

Aujourd'hui, je vous propose un Pâté végétal aux olives et aux tomates séchées (Vegan) :




Comment faire du pâté végétal ?




Les pâtés végétaux sont rapides et faciles à faire ! L'essentiel est d'avoir de bons ingrédients...

Cette fois-ci, j'ai fait mon pâté végétal aux olives et aux tomates séchées faites-maison.





Pour ma recette, j'ai utilisé :

- 1/2 bloc de 200 g de tofu bio
- 30 g d'olives noires bios
- 3 pétales de tomates séchées faites-maison (avec des tomates de mon jardin)
- 1 cuillère à soupe de paprika bio
- 1 pincée d'ail déshydraté bio
- 1 pincée de Piment d'Espelette bio







J'ai réhydraté mes tomates séchées, dans un peu d'eau, pendant une dizaine de minutes.







J'ai dénoyauté et coupé grossièrement mes olives.









J'ai coupé mon tofu en gros cubes.







Une fois mes tomates réhydratées...








... j'ai mis tous mes ingrédients dans mon mixeur...









... et j'ai mixé.
Voilà, mon pâté végétal est prêt !






Le mélange des saveurs était parfait !
Je vais pouvoir faire de très bons sandwichs avec mon Pâté végétal aux olives et aux tomates séchées !











samedi 18 avril 2015

Salade de courge au tofu mariné et aux graines (Vegan)

Aujourd'hui, je vous propose une Salade de courge au tofu mariné et aux graines (Vegan) :




Comment utiliser le tofu ?




En ce moment, je n'ai pas trop le temps de faire à manger. Le printemps arrivant, le jardin demande de plus en plus d'attention, d'autant plus que cette année, Isabelle, ma jardinière en chef, a décidé de faire quelques aménagements.

Donc, en ce moment, ce sont construction de nouveaux carrés de culture (après démontage de palettes) et creusement d'une petite mare (indispensable en permaculture). J'entretiens mes muscles !

Avec tout ça, je dois préparer des repas rapides. Mais, impensable pour moi de manger des plats préparés ! Je continue mon fait-maison, d'autant plus aisément qu'il est très facile de faire de bons petits plats rapides... comme vous allez le voir immédiatement.

Ingrédients :

- 1 morceau de Potimarron (le dernier de ma réserve de l'année)
- 1 demi-bloc de tofu bio
- 1 cuillère à soupe de sauce soja bio
- 1 mélange de graines bios (courge + tournesol + sésame)
- 4 brins de ciboulette de mon jardin
- huile de colza bio, vinaigre d'alcool blanc bio et vinaigre de cidre bio pour l'assaisonnement





J'ai pris mon Potimarron.







J'en ai prélevé le 1/4. Avec le reste, j'en ai fait une sauce avec du Soja cuisine pour accompagner des pâtes.
Je l'ai égrainé et épluché.






J'ai pris mon demi-tofu et je l'ai coupé en petits dés. Je les ai mis dans un saladier.
Avec le reste, j'ai fait un pâté végétal aux algues.






J'ai ajouté ma sauce soja.
J'ai mélangé. J'ai couvert mon saladier et je l'ai mis au frais pendant tout l'après-midi. J'ai mélangé régulièrement pour que le tofu s'imprègne bien.





Le soir, j'ai fait torréfier mes graines au four, à 210°, pendant une dizaine de minutes.







Pendant ce temps-là, j'ai râpé mon Potimarron avec ma super râpe manuelle-automatique, en utilisant la plus grosse grille.







Je l'ai mis dans un saladier.








J'ai ajouté mon tofu mariné et ma ciboulette finement ciselée.
J'ai assaisonné.







J'ai ajouté mes graines torréfiées.
J'ai mélangé...








... et j'ai servi aussitôt.






Voilà une salade rapide à faire et très rafraîchissante quand on revient d'une dure après-midi de labeur !



mercredi 15 avril 2015

Mille-feuilles riz-ocas-oseille-persillade (Vegan)

Aujourd'hui, je vous propose un Mille-feuilles riz-ocas-oseille-persillade (Vegan) (pour 2 personnes) :




Comment faire une recette vegan originale avec du riz ?



Dans ma recette précédente : Gratin de chou et de consoude (végétalien), je n'ai pas utilisé tout le riz.

J'ai réfléchi toute la soirée pour savoir comment utiliser mon reste de riz...

Je suis partie dans un de mes délires culinaires... qui a été une véritable réussite !


Pour ma recette, j'ai utilisé :

- mon reste de riz complet bio
- 10 Ocas du Pérou de mon jardin (blanchis 2 fois pour enlever l'acide oxalique)
- 1 dizaine de feuilles d'oseille-épinard de mon jardin
- un gros bouquet de persil plat de mon jardin
- 1 cuillère à soupe de bouillon de légumes déshydraté bio
- 2 cuillères à soupe de sauce soja bio
- 1 gousse d'ail bio
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive bio




Je suis allée cueillir dans mon jardin mon persil et mon oseille-épinard.






J'ai commencé par ma persillade. Dans un mortier, j'ai écrasé l'ail et le persil lavé. Puis, j'ai ajouté l'huile d'olive.




Ensuite, après avoir lavé les feuilles d'oseille-épinard, j'ai retiré la côté centrale et je l'ai découpées grossièrement.







J'ai coupé mes Ocas du Pérou en fines rondelles.







J'ai préchauffé mon four à 180°.
Puis, j'ai procédé au montage de mon mille-feuilles.



Au fond d'un ramequin, j'ai mis une couche de riz. Je l'ai arrosé de persillade et j'ai recouvert de d'une couche de riz.




J'ai réparti des tranches d'Ocas, que j'ai recouvert de riz, puis de persillade puis de riz.






J'ai terminé par l'oseille-épinard et du riz.
J'ai pu faire 4 mille-feuilles.





J'ai fait un bouillon en faisant bouillir de l'eau avec le bouillon de légumes déshydraté. J'ai éteint le feu et j'ai ajouté ma sauce soja.






J'ai arrosé généreusement mon mille-feuilles avec ce bouillon.
J'ai enfourné et j'ai laissé cuire, pendant 25 minutes.







J'ai servi aussitôt.
Le mélange des saveurs est incroyable !















Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...