lundi 30 avril 2012

Pourquoi je persiste à manger bio ?

Voici un extrait vidéo du documentaire "La mort est dans le pré", diffusé sur France 2, le 17 avril 2012 :


"Je ne mange pas ce que je produis ! "

Je pense que cet extrait se passe de commentaire. Il est suffisamment parlant.

En écoutant et en voyant les ravages causés par les pesticides, pas seulement sur les agriculteurs (je vous rappelle juste 1 chiffre : 1 Français sur 2 va un jour être atteint d'un cancer !), je persiste et je signe : je continuerai à manger bio, je continuerai à produire le maximum de mes légumes et de mes fruits, je continuerai à cuisiner le maximum de mes plats avec des ingrédients bios.

J'entends déjà des détracteurs : "le bio, c'est pas vraiment du bio" ou "il n'y a que des résidus de pesticides dans les fruits et légumes"...

Je répondrai 2 choses : 
  • 1 résidu + 1 résidu + 1 résidu + 1 résidu + 1 résidu + 1 résidu... = une accumulation de pesticides et autres cochonneries !
  • le bio, c'est peut-être pas meilleur ou la panacée, mais c'est moins pire que l'agriculture conventionnelle. Malheureusement, je ne peux rien contre la pollution de l'air...





vendredi 27 avril 2012

La vache folle est de retour

Selon le site internet de "Metro", la vache folle est de retour aux Etats-Unis (article du mercredi 25 avril 2012).



[Image tirée du site Agriavis.com]

Cette annonce a entraîné de suite une réaction de la Corée du Sud : les grandes enseignes ont suspendu l'importation de la viande de boeuf américaine.

Même si les autorités américaines se montrent rassurantes, en insistant sur le fait que cette vache folle n'était pas destinée à faire de la viande mais à produire du lait, tout le monde se rappelle de l'émoi provoqué par la crise de la vache folle en Europe en 1996.

Et, on est tous en droit de s'inquiéter et d'avoir peur.

Enfin, moi, personnellement, je ne risque pas grand chose. Cela fait déjà pas mal de temps que je ne mange plus de viande !

Toutefois, je pense aux autres, aux carnivores. Même si je suis végétarienne, je n'ai pas du tout envie qu'ils courent des risques en consommant de la viande.

Cette peur semble d'autant plus légitime qu'en cherchant une image de vache folle sur le net, je suis tombée sur la photo (mise en début d'article) qui illustrait un article indiquant qu'un cas de vache folle avait été découvert au Canada en mars 2011, le 18ème depuis 2003. Encore une fois, la vache atteinte n'était pas destinée à faire de la viande.

Mais, est-on sûr que les choses en resteront-là ? Je l'espère, en tout cas...


mercredi 25 avril 2012

Quenelles de riz en croûte de graines

Aujourd'hui, je vous propose des Quenelles de riz en croûte de graines (une vingtaine de pièces)  et sa salade d'herbes :



Quenelles de riz en croûte de graines



J'ai commencé par faire cuire le riz pour mes quenelles :



J'ai pris un verre de 20 cl de Riz Basmati bio.







Je l'ai rincé rapidement. Je ne l'ai pas lavé parce que je veux qu'il soit un peu collant.
Je l'ai mis à cuire, par absorption, à feu doux, dans 2 fois et demi son volume d'eau.




Pendant ce temps-là, j'ai pris 4 petits oignons de mon jardin (de l'année dernière), l'équivalent d'1 oignon moyen bio.







Je les ai émincés très finement.








Une fois mon riz cuit, je l'ai laissé un peu refroidir.






Je l'ai mis dans un saladier.
J'ai ajouté 1 cuillère à soupe d'Epices Cajun (mélange de Paprika, Cumin, Ail, Oignon, Poivre noir, Moutarde, Piment de Cayenne, Thym, Origan, Sel), 1 pincée de sel, mes oignons émincés et 2 petites cuillères à soupe de farine de riz complet bio.




J'ai bien mélangé.
J'obtiens une sorte de pâte, un peu collante.





J'ai préparé ma croûte de graines, pendant le refroidissement complet du riz :



Dans mon moulin à café, j'ai moulu 2 cuillères à soupe de sésame bio...








... puis, 1 cuillère à soupe de graines de courge bios...








... et, enfin, 1 cuillère à soupe de graines de tournesol bios.







J'ai mis le tout dans un bol, avec 1/2 cuillère à café de Fleur de sel.
J'ai bien mélangé.





J'ai formé mes Quenelles de riz :



J'ai pris mon saladier de riz bien refroidi.








J'ai pris un morceau de "pâte" dans la main.








Je l'ai roulé entre mes deux mains...








... pour former ma quenelle.








J'en ai fait une vingtaine.







Dans une assiette, j'ai battu 2 oeufs de mes poules.








Dans une autre assiette, j'ai mis une partie de mes graines moulues.








J'ai pris mes quenelles, je les ai roulées dans les oeufs...








... puis dans les graines moulues.








Voilà ce que cela donne.








J'ai mis à griller mes quenelles de riz, dans une sauteuse, dans 2 bonnes cuillères à soupe d'huile d'arachide (elle tient mieux la chaleur).







Je les ai retournées régulièrement.






Pendant la cuisson de mes quenelles de riz, j'ai préparé ma salade d'herbes.



Je suis allée cueillir dans mon jardin  des pissenlits, de la consoude, de l'origan, de la cive de Saint-Jacques, de l'oseille pourpre, de l'oseille épinard, des fanes de radis et de navets.





Je les ai lavées et essuyées.
Je les ai mises dans un saladier et je les ai assaisonnées avec 1 petite cuillère à soupe d'huile de colza bio, 1 cuillère à soupe de vinaigre d'alcool blanc bio et un filet de vinaigre balsamique.






J'ai servi mes quenelles avec ma salade !







Moi, j'en ai eu pour 2 jours (pour 2 gourmandes !). Le lendemain, j'ai fait réchauffer mes quenelles au four.

C'est la première fois que je faisais cette recette. J ne le regrette pas du tout ! Je me suis régalée !
Toutes les saveurs se mélangent à merveilles. J'en ai encore l'eau à la bouche...





lundi 23 avril 2012

Quiche aux Orties et aux Fanes

Aujourd'hui, je vous propose une Quiche aux Orties et aux Fanes :







Dans mon Biocabas, j'ai eu des Orties.

J'ai été un peu surprise, parce qu'on en trouve partout (pas toujours de bonnes qualités, d'ailleurs).

Mais, bon, comme j'en ai dans mon jardin et que j'en mange régulièrement, cela ne m'a pas dérangée du tout...

Avant de préparer mes Orties, j'ai confectionné la Pâte de ma Quiche, une Pâte bisée à la farine complète et au Tahin (elle doit reposer une heure).





J'ai lavé mes Orties avec des gants.
Elles étaient hyper sales, j'ai mis un temps fou à les laver. Quand je cueille les miennes, je veille bien à ne prendre que les sommités, elles se lavent plus facilement.









Je n'ai conservé que les feuilles les plus belles.









Comme j'ai vu que la quantité d'Orties n'était pas suffisante pour ma quiche, je suis allée chercher dans mon jardin des radis, dont j'ai utilisé les fanes.










J'ai fait tomber mes Orties et mes fanes dans une casserole, à sec, avec une pincée de sel.










J'ai bien mélangé...










...jusqu'à ce que l'eau disparaisse.

J'ai laissé refroidir.









Pendant le refroidissement, j'ai foncé un moule à tarte avec ma pâte brisée.









Dans un saladier, j'ai mis 1 briquette de crème liquide à 4 % de matières grasses, 2 oeufs de mes poules et 1 pincée de sel.











J'ai bien mélangé au fouet.












J'ai essoré le mélange Orties-Fanes.










Et, je l'ai ajouté à mon appareil à Quiche.











J'ai ajouté 50 g de fromage frais.











J'ai bien mélangé.











J'ai versé le mélange sur mon fond de tarte.









J'ai veillé à ce que tout soit bien réparti.

J'ai mis à four chaud, pendant 30 minutes, à 210°.









Voilà, une belle Quiche aux Orties et aux Fanes !









Enfin, elle n'est pas que belle, elle est aussi très savoureuse !

Comme vous le voyez, elle est très bien cuite. Les orties et les Fanes n'ont pas rejeté d'eau durant la cuisson.








vendredi 20 avril 2012

Pois chiches en Cocotte

Aujourd'hui, je vous propose des Pois chiches en Cocotte :



J'ai fait tremper toute une nuit 500 g de Pois chiches bios.









Le lendemain, je les ai égouttés.







Je les ai faits bouillir pendant 2 minutes dans une casserole
(comme indiqué sur le paquet).







Je les ai rincés et j'ai cuit mes Pois chiches, pendant une bonne heure, jusqu'à ce qu'ils soient tendres.






Pour ma recette, j'ai utilisé :
- 400 g de Pois chiches cuits. Le reste je l'ai congelé pour une prochaine recette, cela me fera gagner du temps.
- des épices Cajun
- 1 oignon bio
- 1 gousse d'ail bio
- du sel








J'ai oublié mes 400 g de chair de tomates bio.
















J'ai émincé mon oignon et mon ail.








Dans ma cocotte en fonte, j'ai fait suer, pendant 3 minutes, mon oignon, dans 1 cuillère à soupe d'huile d'olive bio.






J'ai ajouté mes Pois chiches.
J'ai mélangé pendant 1 minute.







J'ai ajouté ma chair de tomates, mon ail, mon sel, 2 cuillères à soupe d'épices Cajun (mélange de Paprika, Cumin, Ail, Oignon, Poivre noir, Moutarde, Piment de Cayenne, Thym, Origan, Sel).









J'ai mouillé avec l'équivalent de 2 bocaux de chair de tomates.

J'ai couvert et j'ai laissé cuire, à feu doux, pendant 30 minutes.




Au bout des 30 minutes, j'ai poursuivi la cuisson, à découvert, pendant 5 minutes.








J'ai servi mes Pois chiches en Cocotte avec du Couscous semi-complet bio.

C'est un plat épicé qui régalera vos papilles.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...