jeudi 30 juin 2011

Comment conserver vos cerises ? Le dénoyautage (1)

Je ne sais pas vous, mais, moi, cette année, j'ai eu beaucoup de cerises dans mon arbre.




Après en avoir mangé des tonnes, après en avoir pas mal distribué, j'en ai conservé une grande quantité.

L'hiver, alors que les fruits se font assez rébarbatifs et peu diversifiés, j'éprouve un assez grand plaisir à pouvoir manger des cerises.

Bien entendu, avant de pouvoir conserver vos cerises, vous devez les cueillir. Bon, c'est vrai, ce n'est pas toujours marrant surtout quand elles sont en hauteur, mais cela vaut le coup de faire un petit effort pour pouvoir en profiter pendant l'hiver...

Une fois vos cerises cueillies, vous devez les trier, les équeter et les laver.

Personnellement, j'utilise 3 modes de conservation...
Pour 2 d'entre elles, il est nécessaire de les dénoyauter.

J'ai testé divers systèmes, dans le but d'aller le plus vite possible :

1) Le dénoyauteur manuel, à l'ancienne. C'est un peu long, vous devez procéder cerise par cerise... Mais, cela marche très bien et vous voyez bien le noyau tomber.



2) Le dénoyauteur (à cerises et à prunes) allemand, style potence. Vous procédez cerise par cerise également, mais il suffit juste d'appuyer sur le piston. Là aussi, vous voyez le noyau tomber. C'est plus facile, donc plus rapide. Il est assez agréable d'utilisation. Un petit bémol toutefois, il éclabousse beaucoup, comme vous pouvez le voir sur la photo.



3) Le dénoyauteur à réservoir et à ressort.



Quand on lit le descriptif, il semble très prometteur. C'est vrai, c'est rapide. Il suffit de mettre des cerises sur le dessus, puis, elles passent, une à une, dans le trou et vous avez juste à appuyer sur le piston. Le rêve ! Mais, il y a un énorme problème : tous les noyaux ne sont pas retirés ! Ce qui est un comble pour un dénoyauteur. Si les cerises sont mal placées, sont trop grosses ou je ne sais quoi, le noyau reste à l'intérieur. Donc, un appareil pas très performant. Vous devez donc vérifier à chaque fois l'intérieur de vos cerises, ce qui prend du temps et est très salissant....

En conclusion, je rejetterais le dénoyauteur n° 3. Je réutiliserais volontiers le 2 et le 1.

Dans ma prochaine note, je vous indiquerai les façons dont je conserve mes cerises pour l'hiver...














2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Une autre astuce ou pour recruter les gentils "tu veux un coup de main" ou pour les têtes en l'air comme moi qui égare leur dénoyauteur Grrrr !!!!, le demi trombone dans le bouchon. Etonnant et amusant, nous avons fait des concours.
    Je l'ai trouvé sur le net avec une vidéo chez le-bidouilleur.
    Merci pour vos infos, un GE (Gourmand à l'Ecoute).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      Je connaissais l'astuce. Mais, comme j'ai des dénoyauteurs, je n'en ai pas l'utilité. Je l'utilise uniquement pour les pépins de raisins.

      Amicalement,
      Katy

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...