samedi 30 avril 2011

Quels sont les bienfaits des aromates ?

 
Si vous êtes un jardinier amateur, vous connaissez forcément les mauvaises herbes, mais également les bonnes herbes, les aromates qui se cultivent assez facilement dans un petit coin de votre jardin ou dans une jardinière sur votre balcon.
Si vous êtes un cuisinier amateur, vous connaissez les bienfaits des aromates dans vos plats : ils apportent du goût, ils relèvent les saveurs.

Mais, savez-vous que les aromates peuvent aussi être présents dans votre armoire à pharmacie, qu’ils sont utilisés depuis toujours comme plantes médicinales, qu’ils sont préconisés par de grands phytothérapeutes pour soulager un grand nombre d’infections ?
Leurs vertus sont innombrables et variées. Il est donc fortement conseillé d’en avoir de toute sorte dans son jardin.

En voici quelques exemples

    - Ail

Propriétés : antibiotique, antiseptique, bactéricide, dépurative, stimulant cardiaque, vermifuge
Utilisations médicinales (1 ou 2 gousses par jour) : arthrite, certaines arthroses, hypertension, taenia, troubles digestifs et intestinaux, rhumatisme
Utilisations culinaires : potage, soupe de poisson, plats méditerranéens, brandade, etc.
 
   - Aneth

Propriétés : antispasmodique, carminative (= favorise l'expulsion des gaz), digestive, diurétique
Utilisations médicinales (7 g pour ½ litre d’eau) : hoquet spasmodique, hémorroïdes, insomnies, tous les spasmes ; peut-être : anti-ronflement (sachet glissé sous oreiller)
Utilisations culinaires : salade verte, choucroute, cornichons au vinaigre, poissons, etc.
 
   - Angélique
 
Propriétés : antispasmodique, carminative, digestive, stimulante
Utilisations médicinales (10 à 25 g pour ½ litre d’eau) : anémie, bronchite, manque d’appétit, spasmes de l’estomac et de l’intestin, insomnie (en petite dose)
Utilisations culinaires : confiseries
 
   - Anis
 
Propriétés : antispasmodique, analgésique, anesthésique, calmante, carminative, digestive
Utilisations médicinales (5 à 7 g pour ½ litre d’eau) : digestion, insomnie, règles douloureuses, gaz, constipation, mauvaise circulation
Utilisations culinaires : salades, gâteaux, biscuits, pain d’épice, etc.
 
   - Basilic
 
Propriétés : antiseptique, antispasmodique, carminative, digestive
Utilisations médicinales (5 à 10 g pour ½ litre d’eau) : anémie, crampes, convulsions, constipation, manque d’appétit, surmenage, vomissement
Utilisations culinaires : pesto, minestrone, salade de tomates, sauce tomate, etc.
 
   - Camomille
 
Propriétés : antispasmodique, anti-inflammatoire, anti-rhumatisme, carminative, digestive, sédative (légèrement)
Utilisations médicinales (5 à 6 têtes pour ½ litre d’eau) : grippe, infection des yeux, insomnie, migraine, troubles digestifs, rhumatismes
Utilisations culinaires : tisane
 
   - Cannelle
 
Propriétés : carminative, digestive, stimulante ; peut-être : aphrodisiaque
Utilisations médicinales (5 à 10 g pour ½ litre d’eau) : aérophagie, asthénie, diarrhées, digestion, flatulences, mélancolie
Utilisations culinaires : chocolat, pâtisserie, vin chaud, tartes, sauces, etc.
 
   - Cerfeuil
 
Propriétés : dépurative, diurétique, rafraîchissante
Utilisations médicinales (15 à 30 g pour ½ litre d’eau) : cellulite, problèmes de foie, rhumatismes, douleur
Utilisations culinaires : potage, omelettes, salade, tomates, etc.
 
   - Ciboulette
 
Propriétés : diurétique, stimulant digestif, tonique cardiaque, vermifuge
Utilisations médicinales (1 cuiller par jour) : arthrite, hypertension, parasites intestinaux, rhumatismes
Utilisations culinaires : potage, omelette, salade, sauces, etc.
 
   - Coriandre
 
Propriétés : aphrodisiaque, carminative, digestive ; peut-être : développement de la mémoire
Utilisations médicinales (10 à 15 g pour ½ litre d’eau) : aérophagie, constipation, flatulences, digestion difficile, mauvaise circulation, spasmes
Utilisations culinaires : tomates, marinade, salade, etc.
 
   - Echalote
 
Propriétés : diurétique, tonique cardiaque
Utilisations médicinales (2 bulbes par jour) : hypertension, rétention d’urine
Utilisations culinaires : plats chauds, salades, etc.
 
   - Estragon
 
Propriétés : antiscorbutique, antispasmodique, carminative, digestive, vermifuge
Utilisations médicinales (10 g pour ½ litre d’eau) : aérophagie, anorexie, flatulences, hoquet, rétention d’urine
Utilisations culinaires : salade, omelette, marinade, sauce, farce, etc.
 
   - Menthe poivrée
 
Propriétés : antispasmodique, carminative, digestive ; peut-être : aphrodisiaque
Utilisations médicinales (10 à 15 g pour ½ litre d’eau) : calme et endort la douleur, coliques, diarrhées, digestion difficile, haleine fétide, palpitations cardiaques, vomissements
Utilisations culinaires : taboulé, sauce, salade, boissons, etc.
 
   - Persil
 
Propriétés : calmante, carminative, excitant cérébral, tonique
Utilisations médicinales (3 à 5 g pour ½ litre d’eau) : dépression, fatigue, mauvaise haleine, scorbut, manque de vitamine
Utilisations culinaires : potage, salade, légumes, farce, poisson, escargot… tous les plats !
 
   - Thym

Propriétés : antispasmodique, astringente, désinfectante, stimulante, tonique
Utilisations médicinales (5 à 7 g pour ½ litre d’eau) : allergies, convalescence, asthme, rhume, grippe, surmenage, eczéma, lumbago, coup de fouet
Utilisations culinaires : potage, minestrone, sauce tomate, légumes, etc.

Voilà un petit échantillon de diverses plantes aromatiques (sur les 60 existantes), qui peuvent vous aider à soulager ou à prévenir certains maux, sans vous dispenser évidemment de consulter votre médecin.
Rien de plus simple et surtout de pas trop coûteux (surtout si vous les cultivez vous-même) que d’utiliser ces aromates.
Une pincée de ci, une pincée de ça ne pourra que vous faire le plus grand bien !

vendredi 29 avril 2011

Brouillade d'oeufs petits pois-Pont l'Evêque

Aujourd'hui, je vous propose ma Brouillade d'oeufs petits pois-Pont l'Evêque :


Pour faire ma Brouillade, j'ai utilisé : 
- un oignon bio finement émincé
- 4 oeufs bios
- 4 belles cuillères à soupe de petits pois bios
- 8 lamelles de Pont-l'Evêque au lait cru



J'ai commencé par faire suer mon oignon, quelques minutes, dans une cuillère à soupe d'huile d'olive bio.








J'ai ajouté mes petits pois. J'ai mélangé et j'ai laissé cuire, à feu doux, pendant 15 minutes.
Poursuivez la cuisson si vous n'aimez pas que les oignons soient un peu croquants...




J'ai ajouté mes oeufs battus salés. J'ai mélangé constamment...








L'oeuf encore liquide, j'ai ajouté mes lamelles de Pont-l'Evêque.
J'ai mélangé quelques secondes pour qu'elles fondent légèrement.








J'ai servi aussitôt avec un mélange de graines germées vitalité.
Voilà un plat facile, rapide et qui sort de l'ordinaire !

jeudi 28 avril 2011

Comment aromatiser du riz ?

Je sais, je sais, pour aromatiser du riz, il suffit de le faire cuire avec des herbes ou des aromates.... 
Mais, moi, j'ai un petit problème, j'aime le goût, la saveur des aromates mais j'aime moins les petits morceaux que je retrouve dans mon assiette. C'est surtout le cas pour le Romarin.
En plus, je préfère une saveur diffuse plutôt qu'une saveur trop forte qui cache le vrai goût des aliments.

J'ai trouvé une solution : j'utilise une boule à tisane.


Pour ma recette, j'ai aromatisé du Riz Gourmand bio, mélange savoureux composé de riz long, d'épeautre, de lentilles corail, de quinoa rouge et de sarrasin grillé, celui avec lequel j'ai accompagné mon Pesto au méli-mélo d'herbes


J'ai pris un verre de riz gourmand, une branche de Romarin tout frais cueilli de mon jardin et une grosse boule à tisane.








J'ai mis mon Romarin dans la boule. J'ai bien fermé.







Je l'ai mise dans l'eau de cuisson salée du riz.
J'ai laissée ma boule dans l'eau en train de bouillir pendant 10 bonnes minutes, pour que les saveurs du Romarin se diffusent bien dans l'eau. 
L'eau se colore en vert.





J'ai retiré la boule et j'ai cuit mon riz pendant 10 minutes.
Au final, vous avez du riz au goût subtil de Romarin sans avoir les inconvénients des morceaux d'herbes qui envahissent votre bouche quand vous les croquez...

mardi 26 avril 2011

Privilégiez les Oméga 3 sur les Oméga 6

 
 
 
 
 
Les Oméga 3 ! Vous en avez certainement entendu parler. Les spécialistes, les chercheurs, les médecins en parlent constamment. Les industriels en rajoutent un peu partout dans les aliments.
Ils en font trop ? Eh bien, non !
Les Oméga 3 sont excellents pour la santé et permettent de prévenir certaines maladies cardio-vasculaires, cérébrales (Alzheimer, par exemple) et visuelles (la dégénérescence maculaire). Ils seraient également efficaces contre le cancer, l’asthme, les maladies rénales, l’arthrite rhumatoïde, la dépression, le lupus. Bref, en lisant cette liste impressionnante, il semble qu’il soit indispensable de consommer des Oméga 3.

Pour parler du cancer en particulier, le fléau du siècle, des études ont montré que les Oméga 3 réduiraient les risques d’apparition de certains cancers comme celui du côlon, du sein, de la prostate, des ovaires. Ils éviteraient aux cellules cancéreuses de croître et aux métastases d’apparaître.

 

Mais, c’est quoi les Oméga 3 ?

Les Oméga 3 sont en fait de bonnes graisses. Eh oui, il existe de bonnes graisses… Ce sont des graisses poly-insaturées, des acides gras essentiels.
Ces bonnes graisses, insaturées, permettent de faire baisser le taux de mauvais cholestérol, néfaste pour le cœur. Ils ont aussi un effet anti-inflammatoire, d’où leur efficacité contre le cancer.

Attention, un point très important à signaler : vous ne devez pas confondre les Oméga 3 et les Oméga 6. Ces derniers sont aussi des bonnes graisses que l’on trouve essentiellement dans les huiles végétales de tournesol et de maïs, dans les produits industriels, les viandes, les produits laitiers... Mais, leur trop grande consommation par rapport aux Oméga 3 entraîne un déséquilibre, néfaste pour votre organisme. Il peut provoquer l’apparition de maladies cardiovasculaires ou de cancers. Vous devez continuer à consommer des Oméga 6 mais en plus faible proportion par rapport aux Oméga 3. Dans l’idéal, il faudrait 5 Oméga 6 pour 1 Oméga 3. Or, aujourd’hui, le rapport est plutôt de 20 pour 1, une catastrophe pour le diabète, l’obésité, les maladies cardio-vasculaires ! Les Oméga 3 sont beaucoup plus insaturés que les Oméga 6, ils sont donc meilleurs pour la santé.

Où trouver les Oméga 3 ?

Malheureusement, notre organisme ne produit pas ces Oméga 3. Vous devez donc les intégrer dans votre alimentation.
On les trouve essentiellement dans les poissons gras (comme le maquereau, le saumon, la sardine, le thon). Attention, privilégiez les petits poissons car ils contiennent moins de mercure et de plomb dont la mer est infestée. Vous en trouvez aussi dans les crustacées, les algues, les amandes, les noix, le tofu, les huiles végétales de colza, de noix ou de lin et les graines de lin.

Vous avez donc de quoi faire… Inclure davantage d'Oméga 3 dans votre alimentation et surtout diminuer votre consommation d'Oméga 6 ne demandent pas un effort surhumain. Continuez à venir régulièrement chez Les Gourmandes Astucieuses, vous verrez que c'est facile...

lundi 25 avril 2011

Des Pancakes au lait de soja pour le petit-déjeuner

Retrouvez ma recette de Pancakes au lait de soja :



dans mon livre : Pains, viennoiseries et petits-déjeuners gourmands - 100 % fait-maison avec des produits sains et naturels 

- disponible sur Amazon




samedi 23 avril 2011

Pommes de terre sautées dans moins d'1 cuillère à soupe d' huile !

Aujourd'hui, je vous propose mes Pommes de terre sautées dans moins d'1 cuillère à soupe d'huile


Comme vous le savez, quand on veut faire des Pommes de terre sautées croustillantes et bien dorées, on doit utiliser beaucoup d'huile et en rajouter tout au long de la cuisson. Eh bien moi, je n'ai même pas utilisé 1 cuillère à soupe d'huile !
Miraculeux ?
Non, pas du tout. J'ai simplement fait dorer mes pommes de terre dans ma friteuse Actifry de Seb.


J'ai cuit 8 pommes de terre bios à chaire ferme (variété Orla) dans mon cuit-vapeur.
Je les ai épluchées très vite pour que la peau s'enlève plus facilement.
Je les ai laissées refroidir. Elles se tiendront mieux dans la friteuse.





J'ai coupé mes pommes de terre en gros morceaux. 
Je les ai mises dans mon Actifry.
J'ai ajouté la dose d'huile d'arachide dans la cuillère fournie avec la friteuse. Je ne l'ai même pas remplie car ma friteuse n'était pas pleine !





J'ai mis en route ma friteuse. 
J'ai laissé cuire pendant 45 minutes, jusqu'à ce que mes pommes de terre soient bien dorées et croustillantes.






J'ai servi avec un oeuf sur le plat et une salade de fanes de radis de mon jardin.
Voilà, un plat savoureux très déculpabilisant !







vendredi 22 avril 2011

Un four solaire pour faire monter votre pain maison, ça marche !

Eh oui, j'ai utilisé un four solaire pour faire monter mon pain maison. Cette fois-ci, j'ai fait des baguettes...


Mes baguettes sont bien montées, même un peu trop bien pour la première !
 
Comme il fait beau en ce moment, je n'allume pas mon feu, donc je n'ai pas de source de chaleur pour que la pousse se fasse correctement. 
En remplacement, j'utilise bien mon four qui a un programme spécial "Basse température"à 40°, très pratique et efficace.

Mais là, avec le soleil radieux de ces derniers temps, je trouvais cela bête d'user de l'électricité pour rien. J'ai donc pensé à mon four solaire fabriqué maison. Pourtant, j'habite dans le Nord de la France et il fonctionne très bien. Il m'a déjà servie l'année dernière pour cuire des légumes, qui étaient délicieux ! Donc, pourquoi pas faire monter mon pain avec ?

Ca Marche ! Il est effectivement très performant. Mon pain est monté comme d'habitude. Il faut dire que la chaleur dégagée par le four solaire est importante...


Après, j'ai poursuivi ma cuisson dans mon four, comme indiqué dans ma recette...


Alors, peu importe l'endroit où vous habitez, dès qu'il y a du soleil, n'hésitez pas à utiliser un four solaire, cela vous fera faire de sacrées économies.

Pour plus d'informations sur le four solaire, cliquez ici :  http://ecolo-bio-nature.blogspot.com/2011/04/utilisation-dun-four-solaire-dans-le.html

jeudi 21 avril 2011

Petites Gourmandises au chocolat

Aujourd'hui, je vous propose mes Petites gourmandises au chocolat. Je voulais un peu changer du simple carré de chocolat noir que je prends avec mon petit café.





J'ai utilisé 50 g d'arachides grillées bios, épluchées et 100 g de chocolat noir à 70 % bio.







J'ai fait fondre mon chocolat au bain-marie.








En attendant, j'ai écrasé dans un  mortier mes cacahuètes, grossièrement.








Une fois mon chocolat juste fondu, j'ai ajouté mes cacahuètes.
Pour que votre chocolat reste brillant quand il refroidira, il faut qu'il ait une température de 32°. Quand il reste quelques morceaux encore à fondre, je retire mon plat du bain-marie et je mélange. Ils finissent de fondre... cela correspond généralement à la température souhaitée.




J'ai pris un moule en silicone avec de petites formes bien sympathiques.









J'ai rempli le moule avec le mélange chocolat-cacahuètes.







J'ai laissé refroidir et j'ai dégusté !
Voilà une recette rapide, facile et qui change un peu de l'ordinaire ! Encore une fois, au moins, je sais ce que j'ai mis dedans !

mercredi 20 avril 2011

Sauce aux Haricots de Mer

Aujourd'hui, je vous propose ma Sauce aux Haricots de Mer :




 
J'ai rincé abondamment mes Haricots de mer sous l'eau tiède, comme indiqué sur le bocal.
Les Haricots de mer sont une algue en forme de tagliatelle. Elles s'utilisent comme des légumes d'accompagnement d'un plat. Vous pouvez en trouver dans le rayon poissonnerie de votre supermarché.





Dans une casserole, j'ai fait revenir un oignon bio émincé dans une petite cuillère à soupe d'huile d'olive bio.







J'ai ajouté les Haricots de mer.
J'ai mélangé quelques secondes.







J'ai ajouté un bocal de 350 g de pulpe de tomates bio, une pincée d'ail déshydraté et une pincée de sel.
J'ai bien mélangé et j'ai laissé cuire à feu doux pendant 15 min.





Voilà, une sauce rapide et originale. Vous pouvez en saucer un plat de pâtes, de riz ou d'une céréale quelconque. Cela vous fera un plat complet et rempli de plein de bonnes choses, excellentes pour la santé !

Les Haricots de mer apportent un goût subtile qui ravira les papilles !

mardi 19 avril 2011

Bocal de fruits frais

Pour changer et surtout pour faire le plein de vitamines, je vous propose un Bocal de fruits frais



Voici ce que j'ai mis dans mon bocal : 

     - 2 bananes bios, achetées en hypermarché (1, 49 euros le kilo)
     - 2 kiwis bios, achetées en hypermarché (1, 79 euros le kilo !)
     - 2 oranges semi-sanguines bios, achetées dans le nouveau magasin bio de Béthune (1, 90 euros le kilo)
     - 2 pomelos bios, achetés dans le nouveau magasin bio de Béthune (1, 90 euros le kilo)

J'ai coupé en rondelles les bananes, j'ai coupé en lamelles les kiwis, j'ai coupé les oranges en morceaux, j'ai enlevé la peau des quartiers de pomelos, que je trouve trop amère. J'ai bien mélangé !

Comme vous le voyez, pour pas cher et très rapidement, j'ai une succulente salade de fruits frais, bio de surcroit et que vous pouvez emmener partout !

samedi 16 avril 2011

Ma tarte oignons-poireaux pâte express

Aujourd'hui, je vous propose ma Tarte oignons-poireaux pâte express :




 J'ai commencé par préparer ma garniture :


J'ai émincé finement 2 oignons bios, j'ai sorti de mon congélateur un petit bol de poireaux bios coupés en morceaux. Cela constitue l'équivalent d'un gros poireau "frais". J'ai préparé ma cuillère à sel de gros sel bio.






Dans une sauteuse, j'ai fait revenir mes oignons, à feu doux, sans coloration, dans une cuillère à soupe d'huile d'olive bio.






J'ai ajouté les poireaux et le sel. J'ai bien mélangé. 
J'ai couvert et j'ai laissé cuire tout doucement à feu très doux.
Moi, j'ai ajouté, à mi-cuisson, une grosse cuillère à soupe d'eau. A vous de voir si vos oignons et poireaux donnent suffisamment d'eau à couvert. Si ce n'est pas la cas, ajoutez un peu d'eau pour éviter que cela ne brûle.




J'ai poursuivi ma cuisson pendant 30 minutes, jusqu'à ce ma garniture soit bien confite.







Puis j'ai préparé ma pâte à tarte, pour une tourtière de 26 cm. Je me suis inspirée de la célèbre "pâte-minute" de Tupperware, en l'adaptant à mes habitudes alimentaires, c'est-à-dire avec moins d'huile.


J'ai mis dans un saladier 200 g de farine complète bio, 40 ml d'huile d'arachide (elle tient mieux la chaleur), 100 cl d'eau tiède et 1 pincée de sel bio.
J'ai mélangé à la cuillère.





J'ai formé une boule.
Voilà, votre pâte à tarte est prête. Vous pouvez l'utiliser aussi bien pour des tartes salées que sucrées (sans sel). Vous pouvez utiliser toutes les sortes de farine et d'huile. Comme vous le voyez, elle est très rapide à faire. Là, au moins, vous savez ce que vous avez mis dedans ! Cela ne vaut pas le coup d'en acheter une toute faite !



J'ai étalé ma pâte au rouleau sur un plan de travail fariné. Moi, j'aime bien qu'elle ait une épaisseur moyenne, ni trop fine, ni trop grosse...
J'ai mis ma pâte dans ma tourtière. J'ai passé mon rouleau sur les bords pour qu'elle se coupe bien. J'ai récupéré les restes de pâte. J'en ferai des mini-pizzas...
J'ai fait des trous à la fourchette sur le fond.



J'ai garni ma pâte de ma garniture oignons-poireaux bien confite.
J'ai versé dessus 20 cl de Soja cuisine







J'ai saupoudré le dessus de ma tarte de 2 belles cuillères à soupe de flocons de levure malté bios. Votre tarte sera colorée et surtout aura très bon goût, proche du fromage.
Les flocons de levure maltée se trouvent en magasin bio.
Sinon, vous pouvez mettre du gruyère râpé sur le dessus de votre tarte, si vous préférez.



J'ai mi au four préchauffé (à 250°) pendant 30 min, à 210°.
J'ai sorti du four. 







Vous pouvez accompagner votre tarte d'une salade.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...