lundi 28 février 2011

Un pain 100 % seigle, une variante de mon pain maison

Retrouvez ma recette de pain 100 % seigle :




dans mon livre : Pains, viennoiseries et petits-déjeuners gourmands - 100 % fait-maison avec des produits sains et naturels 

- disponible sur Amazon




dimanche 27 février 2011

Carottes aux noix de Cajou




Ingrédients (pour 4 personnes)

- 1 kg de carottes bios
- 80 gr de noix de cajou non salées bios
- 15 cl d'eau
- 25 cl de crème de soja bio
- sel, poivre bios


1 - Epluchez les carottes. Coupez-les en fines rondelles (elles cuiront plus vite). Cuisez-les jusqu'à ce qu'elles deviennent tendres, dans un cuit-vapeur, une cocotte minutes ou dans une casserole remplie d'eau.

2 - Mixez (dans un mixeur ou un blender ou même, si vous n'avez pas d'appareil dans une assiette en les écrasant avec un verre ou un pilon) les noix de cajou avec l'eau pour former une crème. Mélangez-la avec le soja cuisine (je ferai prochainement une note dessus) dans un bol. Salez et poivrez à votre convenance.
Les noix de cajou non salées se trouvent en vrac dans les magasins bios (c'est moins cher), dans les rayons bios de certains hypermarchés. Si vous avez du mal à en trouver des bios et non salées, vous pouvez acheter un paquet de noix de cajou salées apéritives que vous dessalerez dans plusieurs eaux consécutivement.

3 - Dans un plat allant au four ou dans des ramequins, mettez les carottes et recouvrez-les de la crème de noix de cajou.

4 - Mettez au four thermostat 180° jusqu'à ce que cela forme une belle croûte bien blonde sur le dessus.
 
Sortez du four et dégustez, c'est un régal !
Vous pouvez accompagner ces gratins avec des pommes de terre, une céréale quelconque. Moi, je l'accompagne, la plupart du temps, par du couscous complet ou semi-complet bio.

samedi 26 février 2011

Encore une astuce pour manger bio pas cher (1)


- Hier, je suis allée faire mes courses à Auchan, comme tous les vendredis matin. Je pourrais me contenter d’y aller une fois par mois, mais comme j’y conduis ma mère toutes les semaines, j’y fais donc un tour également.
Je n’y prends pas grand-chose, essentiellement des produits bios d’épicerie courante qui sont quand même parfois moins chers que dans les magasins bios spécialisés. Mais, là, le rayon était quasiment vide ! Même pas de spaghettis (à moins de 1 euro) que j’avais envisagés de manger ce midi…
Je n’ai même pas trouvé mon soja cuisine de la marque Auchan, moins cher que les grandes marques bios. Je vous dirai, dans une prochaine note, comment je l’utilise.

- Dépitée, je me suis rabattue sur Leclerc. Je n’aime pas trop ce magasin, mais bon, faute de mieux….
Le rayon bio n’est pas très grand mais les produits d’épicerie de base y sont. J’ai trouvé des spaghettis, qui ne sont pas malheureusement pas complets ni semi-complets. Mais, bon, pour une fois, j’ai fait une exception, d’autant plus que le prix était très intéressant : 0,76 euro les 500 g ! 
Je vous rassure, si je n’avais pas trouvé de spaghettis, j’aurai mangé autre chose aujourd’hui ! Mais bon, comme j’avais du basilic frais, et que je devais faire mon pesto maison (rappelez-moi de vous en donner la recette un jour), c’est meilleur avec des spaghettis.

- En comparant un peu tous les prix avec Auchan ou un magasin bio spécialisé, j’ai remarqué que la marque « Bio village » était moins chère. J’ai pris des petits pois en bocaux à 1, 79 euros pour 445 g.
J’ai aussi vu des œufs bios qui sont beaucoup moins cher qu’à Auchan (qui a sacrément augmenté ses prix !). Ils étaient à 2,74 euros pour 10, alors qu’à Auchan ils sont passés à 3,05 euros. Je sais, ils sont moins chers à ma Ferme bio, mais je n’ai pas voulu me déplacer et dépenser encore de l’essence juste pour 6 œufs.

- Ha oui, je sais parfaitement que les produits bios de supermarché viennent de loin et ne sont pas forcément estampillés « AB », le logo français. Mais, ils ont le logo « Ecocert », le label européen. Donc, a priori, on peut avoir confiance. En tout cas, j’ai la conviction qu’ils sont moins nocifs pour ma santé que les produits issus de l’agriculture conventionnelle ou de l’industrie agro-alimentaire traditionnelle !
Comme je dis toujours, ce n’est peut-être pas parfait mais, en tout cas, c’est moins pire !

- Sinon, la plupart du temps, j’essaie de manger mes propres productions, de mon potager, ou je fabrique mes propres pâtes, par exemple. Mais, pour les céréales, comme le riz ou le quinoa, je ne vois pas comment je pourrai faire autrement que de les acheter….

En conclusion, choisissez bien l’endroit où vous achetez vos produits bios, vous pouvez faire de sacrées économies !

vendredi 25 février 2011

Un bon épluche-légumes


Je suppose que beaucoup d'entre vous utilisent un épluche-légumes...
Je connais des personnes qui ne le font pas... pourtant c'est si pratique !
La carotte, la pomme de terre, le panais, le navet, etc. sont épluchés avec une rapidité impressionnante !

Le mien - il est beau, non ? - est en céramique. 
Auparavant, j'en avais un classique, en acier. Là, j'ai changé : la céramique évite aux légumes de s'oxyder et ne retient pas l'odeur des aliments.

Je l'utilise, bien entendu, pour éplucher mes légumes-racines. Mais, également, pour faire des lanières de carottes, notamment. Au lieu de vous contenter d'enlever la pelure, vous procédez de la même façon pour le légume entier. Attention de ne pas vous couper quand vous arrivez à la fin. 
C'est hyper rapide à faire et votre carotte est ainsi coupée finement, elle cuira plus rapidement. Ces lanières, je les utilise, par exemple, pour faire des pâtes à la chinoise (je vous en donnerai la recette prochainement).

Ainsi, pour ceux ou celles qui n'ont pas encore d'épluche-légumes chez eux, précipitez-vous pour en acheter un. Cela ne coûte pas cher et cela vous fait gagner un temps précieux !

jeudi 24 février 2011

Makis à ma façon

De petites bouchées aux saveurs irrésistibles !






 Ingrédients

- 1 feuille de Nori
- pâté végétal bio
- carottes râpées bios
- graines germées bios
- salade en lanières bio
- avocat en morceaux bio
- un peu de mayonnaise bio (facultatif)


 
Mettez la feuille de Nori sur un morceau de film plastique ou une plaque en silicone.





 
Etalez dessus (sur le bord inférieur) un peu de pâté végétal bio, des morceaux d’avocat bio, des carottes bios râpées, de la salade bio, des graines germées "fait-maison" et un peu de mayonnaise bio.





Mouillez les bords supérieurs de la feuille de Nori.
Formez le rouleau de Maki.






Attendez au moins 15 minutes pour que la feuille de Nori se réhydrate.
Coupez en petits tronçons.






N’hésitez pas à faire plusieurs rouleaux : mes Makis se mangent facilement et on en redemande !

Vous pouvez varier les plaisirs en remplaçant le pâté végétal par de la tartinade ou du houmos. La salade peut être remplacée par du mouron blanc, des épinards frais, des fanes de betteraves, etc. Quant aux graines germées, vous avez l’embarras du choix, des plus piquantes aux plus douces…

… mais, de tout cela, je vous en reparlerai prochainement !


Mes Makis sont très librement inspirés d'une recette de "Cuisine vivante" du Dr Anna Maria Clément, adaptée à mes envies et au contenu de mon garde-manger... 

mercredi 23 février 2011

Comment j'arrive à manger bio sans un revenu important ?

Pourquoi je privilégie le bio ?

 
J’essaie de privilégier au maximum le bio essentiellement pour ma santé. Bien sûr, il m’est impossible de manger bio à 100 % parce que l’on ne trouve pas tout en bio mais je ne pense pas être une mauvaise élève.
Je suis convaincue que les produits bios sont meilleurs pour ma santé dans la mesure où ils ne contiennent pas de pesticides ou autres insecticides. Ils sont normalement cultivés ou fabriqués en suivant un cahier des charges très strict.

Je suis persuadée qu’en lisant ces lignes, certains vont hurler et vont dire : « Ben, elle doit avoir un sacré revenu pour pouvoir manger bio ! »

Détrompez-vous, c’est loin d’être le cas…
Et pourtant, je parviens à manger bio, le plus souvent possible. J’ai simplement trouvé des astuces pour y parvenir.

Comment je fais pour manger bio sans un revenu important ?

- J’ai un potager et quelques arbres fruitiers, que je cultive « bio », c’est-à-dire sans apport d’engrais ni de pesticides. J’utilise l’huile de coude et des purins.
Les légumes et fruits ainsi récoltés, je les mange frais en été mais aussi, en en faisant des conserves, en les congelant ou en les déshydratant, en hiver. Bien entendu, cela demande un travail conséquent mais c’est quand même bien agréable de manger des fruits ou des légumes de mon jardin en plein hiver.
Pour les légumes ou les fruits qui me manquent, je les achète dans des supermarchés, dans les rayons bios (certes, ils viennent souvent de l’étranger, mais c’est toujours moins pire que les français issus de l’agriculture conventionnelle), ou dans une ferme bio qui se trouve près de chez moi. Les pommes ou les poires, par exemple, sont à peu près à 2 euros ou 2 euros 50 le kg. Pour les œufs bios, ils sont à 0,15 d’euro. Cette même ferme propose également une AMAP qui fournit des fruits et légumes toutes les semaines. Mais, pour moi, en été, ce serait inutile…

- Les produits bios, genre épicerie ou pâtes ou céréales ou farine, j’essaie de les trouver les moins cher possible. Je regarde sur internet, je vais dans les supermarchés bios, j’en trouve aussi dans des magasins « faillitaires », je vais dans un moulin à farine, j’achète en plus grande quantité, j’achète en vrac, etc. Bref, j’ai des tonnes d’astuces pour que cela me revienne moins cher.

- Je cuisine moi-même la plupart de mes repas, comme vous le voyez et vous continuerez à le voir sur mon blog Les Gourmandes Astucieuses. Donc, cela me revient moins cher que d’acheter des produits industriels. Et, en plus, je sais ce que je mets dans mes plats ! Je réalise aussi de nombreux produits de base comme le pain, le lait de soja, le tofu.

- Je mange en moins grande quantité. Attention, je ne me prive de rien, mes assiettes sont bien remplies et surtout très équilibrées ! Je pense même que je mange mieux que pas mal de personnes autour de moi. Par exemple, au lieu de manger 2 oranges ou 2 pommes, je n’en mange qu’une. Ce sont de petites choses comme ça.

- Lorsque je dois acheter des fruits ou des légumes que je n’ai pas dans mon jardin, je privilégie les produits de saison et fais mon marché, non pas en fonction d’une liste bien établie mais je m’adapte en fonction des produits intéressants ou non. Par exemple, si je recherche des endives pour une tarte mais que leur prix est beaucoup plus élevé que celui des poireaux, ou que je n’en trouve pas de bios, je vais privilégier les poireaux. Je ferais donc une tarte aux poireaux et la tarte aux endives, ce sera pour un peu plus tard dans la saison.

- Je ne mange plus de viande qui coûte très cher et qui n’est surtout pas très bonne pour la santé. Je l’ai remplacée par des protéines végétales, du tofu, par exemple. Je vous donnerai mes recettes sur mon blog et vous verrez qu’être végétarien n’a rien de triste !

- Je profite également de ce que la nature m’offre comme par exemple le mouron blanc, l’ortie, la consoude, le pissenlit, etc. Non seulement, je ne les supprime pas lorsque ces herbes dites « mauvaises » apparaissent dans mon jardin, mais pour certaines d’entre-elles, j’essaye même de favoriser leur venue.


Vous pouvez ainsi constater que si j’arrive à manger bio, c’est parce que je m’en donne les moyens et que j’ai cherché et que je continue à chercher les astuces qui me le permettent. Dans mon blog Les Gourmandes Astucieuses, je vous démontrerai que, vous aussi, vous pouvez manger le plus souvent bio. Pour moi, c’est loin d’être un effet de mode…

lundi 21 février 2011

Une corne pour la pâtisserie


La corne de pâtissier est très pratique !
Je l'utilise pour faire mon pain, mais aussi quand je fais un appareil à gâteau.
Je préfère la corne à la Maryse. 

On l'a mieux en main, elle prolonge d'ailleurs cette dernière. 
Elle est très maniable. 
Elle ramasse et racle au plus près la pâte car elle est fine, rigide et épouse parfaitement la forme de votre saladier.

Je pense que l'on peut trouver une corne dans tous les magasins spécialisés ou sur internet. Moi, je l'ai achetée chez un grossiste très connu.

dimanche 20 février 2011

Petits soufflés au chocolat express

 
Hier matin j'ai reçu par la Poste (gain concours) une plaque de chocolat dessert au caramel. Elle n'est pas bio mais bon, je ne vais tout de même pas la jeter ! 
Comme il avait l'air appétissant, j'ai décidé de l'utiliser rapidement. Je voulais faire un petit dessert facile et rapide !
Donc, me voilà partie pour des Soufflés au chocolat express.
Ils ne nécessitent que 3 ingrédients : 1 oeuf bio, 60 g de chocolat, 1/2 cuillère à soupe de sucre bio.

Séparez le jaune du blanc d'oeuf. Mettez le jaune et le sucre dans un saladier
Blanchissez le tout
 En même temps, faites fondre au bain-marie le chocolat








Ajoutez le chocolat fondu au mélange oeuf/sucre








Montez le blanc en neige et...








... mélangez-le délicatement, en tournant avec une cuillère à l'appareil, au chocolat







Mettez "la mousse" ainsi obtenue dans deux ramequins huilés, remplis aux 2/3







Mettez au four préchauffé (5 min à 250°), à 180° pendant 8 à 10 min. Aussitôt que les soufflés sont montés, sortez-les immédiatement du four pour qu'ils restent très moelleux !







Dégustez immédiatement...

Ces petits soufflés étaient bons mais, le chocolat au caramel n'a pas autant de goût que je le pensais. L'odeur est alléchante mais c'est trompeur...
La prochaine fois, je ferai des soufflés au chocolat noir et j'ajouterai un petit carré de chocolat au caramel au milieu.

samedi 19 février 2011

Du muesli fait maison

Retrouvez ma recette de Muesli :



dans mon livre : Pains, viennoiseries et petits-déjeuners gourmands - 100 % fait-maison avec des produits sains et naturels 

- disponible sur Amazon




vendredi 18 février 2011

Des graines à profusion

J’incorpore, très régulièrement, dans mes repas toute sorte de graines : courge, lin, sésame, tournesol.


 Pourquoi ?

Parce qu’elles ont une valeur nutritive très intéressante. 
Elles sont remplies de nutriments (vitamines B ou E et minéraux comme le fer, le phosphore, le magnésium, le zinc…), d’omégas 3 (surtout la graine de lin), de protéines, de fibres...
Bref, tout ce que votre corps a besoin pour être en pleine forme et garder sa vitalité.
Comme toutes les graines n’ont pas la même valeur nutritive, je vous conseille donc de les mélanger.

Bien entendu, j’utilise des graines bios car elles ne contiennent pas de pesticides.

Je les utilise comment ?

Je mets des graines un peu partout : dans mes céréales du petit-déjeuner, dans des salades, dans mon pain, dans des cakes, etc.
Pour que votre corps les assimile plus facilement, je vous conseille de les moudre un peu avant utilisation, afin de ne pas les éliminer tel quel. C’est le cas pour les graines à coques comme le lin ou la courge.

Pour que leur valeur nutritionnelle soit encore plus prononcée, vous pouvez les tremper 12 h avant utilisation, afin qu’elles commencent leur processus de germination….
Mais, les graines germées, je vous en parlerai très prochainement…

Mise en garde : il se peut que vous soyez allergique aux graines, renseignez-vous avant. 

mercredi 16 février 2011

Salade de fruits "frais" même en hiver

Voici une petite recette de salade de fruits que j'ai faite il y a 3 jours. Faites ainsi le plein de vitamines !



J'ai pris un grand plat qui ferme hermétiquement et j'y ai mis :

- des fruits rouges congelés bios de chez Picard
- des groseilles de mon jardin, donc bios, déshydratées
- des cerises de mon jardin, donc bios, déshydratées
- 2 bananes coupées en rondelles
- 3 pommes bios coupées en morceaux
- 3 oranges bios coupées en morceaux

J'ai ajouté du jus de pommes bio pour permettre aux fruits déshydratés de se réhydrater.
J'ai bien mélangé et j'ai commencé à manger ma super bonne salade de fruits le lendemain pour que les fruits déshydratés reviennent à eux.

Dans une de mes prochaines notes, je vous parlerai de la déshydratation qui est super pratique !

Un bon couteau

Comme vous le savez, pour faire la cuisine, il faut un couteau.

Moi, j'en ai pas mal à la maison :



Ils coupent très bien... même trop bien !

C'est pour cette raison que je n'utilise pratiquement plus que ce couteau-ci :


Pourquoi ?
Parce que je me suis coupée un jour, juste en effleurant le très beau couteau japonais que vous voyez au centre de la première photo. Bon, cela m'était arrivée auparavant mais là, c'était terrible et cela aurait mérité des points de suture... mais, je me suis soignée toute seule.

Depuis, je préfère mon bon petit couteau qui me permet de tout faire !
Comme on dit, ce n'est pas la taille qui compte, mais la façon dont on s'en sert !

mardi 15 février 2011

Ma recette de pain maison

Voici ma recette de pain maison, comme promis hier dans ma note sur la farine bio.



Je la fais plusieurs fois par semaine. C'est facile : elle est rapide et demande peu de travail. Le travail pur, en dehors de la pousse, me prend moins de 5 min ! Et je peux vous dire que le résultat est très appétissant !

Je n'achète plus de pains industriels. Au moins, je sais ce que je mets dedans, d'autant plus que j'utilise des produits bios. Je n'utilise aucun additif. Savez-vous que les boulangers peuvent en mettre jusqu'à 120 dans leur pain (exhausteurs de goût, colorants, conservateurs...) ?
En plus, mon pain maison se conserve très bien, enveloppé dans un linge. 

Ingrédients :

400 g de farine complète bio
200 g de farine blanche bio
1 petite cuillère de gros sel bio
20 g de levain bio (on en trouve partout dans les rayons bios)
50 cl d'eau tiède filtrée (si possible)

Vous n'avez plus qu'à suivre la recette qui suit :





Bien sûr, la machine à pain, ça existe et fonctionne pas mal. Je l'ai utilisée... Mais, Mon pain maison n'a vraiment rien à voir !

lundi 14 février 2011

De la farine bio pas cher

Ce matin, je suis allée faire mon plein de farine bio aux Moulins de La Bassée.

J'utilise beaucoup de farine complète (T150), mais aussi de la farine blanche (en moindre quantité) parce que je fais, entre autres, mon pain moi-même. Je vous en donnerais ma recette (rapide et simple) prochainement...

Donc, j'ai cherché le bon filon pour avoir de la farine bio pas cher. J'ai trouvé les Moulins de La Bassée, à 25 min. de chez moi.

Plus vous prenez de kilos, moins c'est cher. Moi, je prends des paquets de 5 kg de chaque. Ce matin, cela m'est revenu à 11 euros 80 pour les 10 kg. Par 25 kg, cela serait encore moins cher mais je ne pourrai pas tout consommer dans les temps. En effet, la farine bio se conserve moins longtemps...

Comme vous le voyez, on peut avoir de la bonne farine bio pour pas cher ! Ca en fait de bons petits plats en perspectives. Les Gourmands vont se régaler !

dimanche 13 février 2011

Graines apéritives

Pour remplacer les éternelles cacahuètes grillées, salées et surtout grasses à l'apéritif, je les remplace par des graines grillées, salées et excellentes pour la santé :


Pour cela, rien de plus simple !

Je fais griller à sec dans une poêle anti-adhésive, l'un après l'autre (parce qu'elles ne grillent pas à la même vitesse) :

- graines de tournesol bios
- graines de courge bios
- pignons de pin bios
- graines de sarrasin bios
- graines de sésame bios

Je mélange le tout et j'ajoute un peu de Fleur de sel de Guérande !

J'en fais pas mal parce que cela se conserve très bien dans une boîte hermétique. Mais, bon, je dois l'avouer : elles ont le même défaut que les cacahuètes, quand on commence à en manger, on ne s'arrête plus, tellement c'est bon ! Enfin, là, on culpabilise moins après...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...